DIRECT. Suivez la première interview télévisée d'Emmanuel Macron depuis son élection


DIRECT. Suivez la première interview télévisée d'Emmanuel Macron depuis son élection
Franceinfo - Les Titres

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

20h46 : "Si on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c'est toute la cordée qui dégringole."

Interrogé sur la réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune, Emmanuel Macron évoque la concurrence internationale et affirme que "les Allemands et les Belges n'ont pas l'ISF".

20h44 : "La jalousie est une passion triste de la France."

A David Pujadas qui lui demande s'il est "le président des riches", Emmanuel Macron répond que "pour que notre société aille mieux, il faut qu'il y ait des gens qui réussissent".

20h39 : Sur Twitter, chez les journalistes comme chez les spécialistes de la communication, certains se montrent déçus par ce début d'interview.

20h35 : @job : Il s'agit d'une fresque de Shepard Fairey, un artiste américain connu sous le nom d'Obey. Vous en saurez plus sur cette Marianne sur le site du Parisien. Elle figurait déjà sur une photo diffusée en juillet par le chef de l'Etat.

20h35 : Qui est l'artiste qui a peint le tableau à gauche du président ?

20h31 : "Les tirages au sort, c'est fini."

Interrogé sur la question d'une éventuelle sélection à l'université, le chef de l'Etat affirme qu'"il y a une sélection aujourd'hui, c'est le tirage au sort". Il promet de réformer les modalités d'entrée à l'université, tout en encourageant le recours à l'apprentissage.

20h29 : "La vraie inégalité aujourd'hui, c'est l'inégalité de qualification."

Après avoir évoqué la réforme du Code du travail, Emmanuel Macron juge crucial de "former", notamment par l'éducation et "une meilleure orientation".

20h24 : "La plénitude des réformes conduites par le gouvernement, vous la verrez dans un an et demi, deux ans..."

Interrogé sur les effets de sa politique concernant le chômage, Emmanuel Macron invite les Français à la patience.

20h21 : "On s'occupe de la France où les choses vont mal."

Le chef de l'Etat cite en exemple sa politique de déboublement des classes de CP en zones REP+ ou encore sa politique de lutte contre les déserts médicaux.

20h18 : "Je n'ai jamais considéré que quelqu'un qui vit dans le dénuement n'était rien, mais il est considéré comme rien."

Emmanuel Macron s'explique sur sa formule sur ceux "qui ne sont rien".

20h14 : "En l'espèce, le mot bordel est du registre populaire. Je n'ai pas cherché à humilier. Je n'ai pas insulté qui que ce soit. Je considère l'ensemble de mes concitoyens."

Le chef de l'Etat dit "assumer totalement ce qui a été dit".

20h13 : "J'ai toujours essayé de dire les choses et de m'approcher d'une forme de vérité que je pensais juste. Donc je nomme. Nos élites politiques se sont habituées à ne plus dire les choses. Je continuerai à dire les choses, à parfois m'emporter."

20h10 : "Les mots de cynique et de fainéant sont d'un registre normal ou soutenu. Ils ne sont pas clivants."

Le chef de l'Etat est interrogé sur certains de ses propos qui ont fait polémique depuis le début de son mandat.

(LCI.FR)

20h06 : "J'ai pris la décision de ne pas avoir une présidence bavarde, pour garder de la solennité."

C'est parti pour l'interview d'Emmanuel Macron, que vous pouvez suivre dans ce direct et sur notre antenne radio.

20h00 : Pour sa première interview télévisée, Emmanuel Macron aura attendu le 15 octobre. Ses prédécesseurs n'auront pas patienté autant : c'était un 29 mai pour François Hollande, un 20 juin pour Nicolas Sarkozy, un 13 juin pour Jacques Chirac et un 14 juillet pour François Mitterrand.

19h53 : Depuis son élection, Emmanuel Macron n'a donné que cinq interviews : deux à des groupes de journaux français et européens, un entretien-fleuve au magazine Le Point, un autre à la chaîne américaine CNN et un dernier à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, hier.

19h49 : @anonyme : L'entretien devrait durer environ une heure, comme nous le précisons dans cet article. Interrogé par Le Parisien, l'Elysée estime que "les Français n'ont pas forcément envie d'écouter le président un dimanche soir trop longtemps".

19h49 : Combien de temps doit durer l'entretien avec le président ?

19h44 : Le chef de l'Etat sera interrogé sur trois thèmes principaux, selon le site de LCI : l'exercice du pouvoir (style, relations avec la presse, petites phrases...), les questions économiques et sociales (Code du travail, ISF, assurance chômage...) et la politique internationale et européenne (relations avec ses homologues, dossier iranien, relance de l'UE...).

19h37 : L'interview d'Emmanuel Macron n'aura pas lieu dans le bureau traditionnel du chef de l'Etat mais dans un salon d'angle de l'Elysée, plus moderne. Pour la petite histoire, cette salle est surnommée "le bureau qui rend fou".

19h27 : "L'ambition, c'est de donner du sens à son action."

Dans une grosse demi-heure, Emmanuel Macron sera sur le plateau de TF1 et LCI, pour sa première interview télévisée, très attendue. Selon un de ses proches cité par Le JDD, il est "plutôt dans l'idée de ne pas faire d'annonce fracassante".



Original Article: http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/direct-suivez-la-premiere-interview-televisee-d-emmanuel-macron-depuis-son-election_2421057.html#xtor=RSS-3-[lestitres]

Aucun commentaire

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté LE FIGARO - Le Figaro - France : Toute l'actualité en France  /  Piquet, Ca...