Chômage pour les démissionnaires : «une mesure qui s'inspire du revenu universel»


Chômage pour les démissionnaires : «une mesure qui s'inspire du revenu universel»
Les Echos - Economie France  /  Olivier Harmant

« Emmanuel Macron n'a pas commis d'erreur en matière de dialogue social. » Invité ce lundi de l'émission « L'Invité des Echos », Raymond Soubie a réagi à l 'interview télévisée, dimanche soir, du chef de l'Etat . « Les ordonnances sur le droit du travail sont sorties, maintenant l'affaire est terminée et derrière nous, sans vraiment de contestation », estime le président des sociétés de conseil Taddeo et Alixio. 

« Globalement, la concertation a bien fonctionné, et les mouvements sociaux qui ont été, par certains, organisés après, pour dire la vérité, n'ont pas mobilisé les foules », poursuit l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, questionné sur les récentes polémiques liées au vocabulaire emprunté par le président de la République.

Ce dernier s'est d'ailleurs défendu dans  une interview au Spiegel : « Je ne suis pas arrogant à l'égard des Français, je suis déterminé. »

Le « théorème Macron »

Lors de son interview télévisée, Emmanuel Macron est aussi revenu sur le fond de ses réformes, justifiant notamment son projet de réforme de la formation, dans lequel il souhaite que 15 milliards d'euros soient investis sur la durée du quinquennat. « Je veux que dans notre pays on arrête avec une forme de tabou sur l'apprentissage »,  a-t-il insisté .

« Le théorème de Macron, qui est inspiré de beaucoup de pays d'Europe, notamment d'Europe du Nord, est de dire que l'on donne plus d'agilité aux entreprises en desserrant le droit du travail, de manière à leur permettre de créer plus d'emplois », détaille Raymond Soubie. « Et d'un autre côté, on va mieux protéger les salariés en les armant grâce à des qualifications plus fortes, des compétences développées, pour préparer l'accession à ces emplois, et préparer les évolutions considérables des emplois liés à la digitalisation et aux autres sujets qui vont se produire au cours des prochaines années. »

Réforme de l'Unédic

C'est d'ailleurs dans cette optique que le président de la République souhaite ouvrir l'assurance-chômage aux salariés démissionnaires tous les cinq ans. Le chef de l'Etat a toutefois précisé hier soir que  cette extension sera moins ambitieuse que prévu .

« C'est une mesure qui s'inspire du revenu universel qui consiste à dire que des salariés, à certains moments de leurs vies, doivent être rémunérés pour faire le point sur eux-mêmes », commente Raymond Soubie. « Cette mesure coûte très cher [...] et c'est la raison pour laquelle Emmanuel Macron a un peu resserré le scope en disant qu'elle serait réservée aux salariés qui ont et qui présentent un projet professionnel. »

« L'Invité des Echos » : l'émission complète

Extrait - « Emmanuel Macron n'a pas commis d'erreur de dialogique social »

Extrait - « Le théorème de Macron s'inspire notamment d'Europe du Nord »

Extrait - Chômage pour les démissionnaires : « une mesure qui s'inspire du revenu universel »



Original Article: https://www.lesechos.fr/economie-france/social/030726616289-chomage-pour-les-demissionnaires-une-mesure-qui-sinspire-du-revenu-universel-2122539.php#xtor=RSS-71

Aucun commentaire

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté LE FIGARO - Le Figaro - France : Toute l'actualité en France  /  Piquet, Ca...