50% des Français ignorent (encore) qu'ils peuvent changer de fournisseur d'énergie


50% des Français ignorent (encore) qu'ils peuvent changer de fournisseur d'énergie
LE FIGARO - Le Figaro Economie - Actualité économique et financière, conseils en gestion de patrimoine  /  Poingt, Guillaume, agence, AFP

Les Français «peinent» à comprendre le marché de la fourniture d'électricité et de gaz, selon le baromètre annuel du Médiateur national de l'énergie publié ce mardi.

Les Français s'intéressent peu au secteur de l'énergie, totalement ouvert à la concurrence depuis juillet 2007, et méconnaissent son fonctionnement. C'est le constat dressé par le baromètre annuel du Médiateur national de l'énergie publié ce mardi. Selon ce baromètre, un Français sur deux continue d'ignorer qu'il peut changer de fournisseur d'énergie. Et seuls 20% d'entre eux ont cherché à obtenir de l'information sur l'ouverture à la concurrence en 2017.

Malgré l'ouverture à la concurrence il y a une décennie, EDF continue de dominer le marché en fournissant de l'électricité à plus de 85% des ménages et Engie détient toujours 75% de parts de marché dans le gaz, dont l'essentiel via les tarifs réglementés, fixés par les pouvoirs publics. «L'opérateur historique EDF garde une bonne image auprès des Français. Par ailleurs, depuis 2007, l'État n'a pas fait grand chose pour que les gens soient au courant de l'ouverture à la concurrence. Il n'y a pas eu de vraie campagne d'information comme il y en avait par exemple eu avec la TNT», confie au Figaro Jean Gaubert, médiateur national de l'énergie.

Une méconnaissance des démarches à effectuer

Pour le médiateur «l'attentisme» des consommateurs s'explique notamment par une méconnaissance des démarches à effectuer pour changer de fournisseur: 20% des personnes interrogées pensent ainsi que le changement de fournisseur est payant et 12% que cela nécessite de changer de compteur, alors que ce n'est pas le cas. Au global, les démarches à effectuer pour changer de fournisseur semblent simples pour «seulement» 55% des Français. «C'est pourtant très simple de changer de fournisseur et ça ne coûte rien!», explique Jean Gaubert.

Cette méconnaissance du marché intervient alors que l'énergie reste un sujet de préoccupation pour 68% des Français. Deux tiers des Français estiment que les factures d'énergie représentent une part importante des dépenses de leur foyer et un tiers a même affirmé avoir restreint sa consommation de chauffage pour limiter sa facture. Le débat de cet été sur la suppression à venir des tarifs réglementés de vente de gaz naturel a toutefois permis de mieux faire connaître leur existence. 46% des Français ont ainsi déclaré en avoir entendu parler en 2017. Mais les idées fausses perdurent: parmi ceux qui connaissent les tarifs réglementés, 45% pensent qu'ils sont proposés par tous les fournisseurs et 22% qu'il est interdit de revenir aux tarifs réglementés après les avoir quittés. Pour rappel, en juillet 2017, le Conseil d'Etat avait estimé que les prix régulés du gaz n'étaient pas conformes au droit européen, annonçant ainsi la fin des tarifs réglementés du gaz et l'électricité dans un futur proche.

De nombreux clients quittent EDF

Selon le baromètre du médiateur national de l'énergie, 15% des Français interrogés ont déclaré avoir changé de fournisseur d'électricité cette année (19% pour le gaz naturel), dont une grande majorité (75%) pour faire des économies.

Bien que de nombreux Français continuent de méconnaître le fonctionnement du marché de l'énergie, comme nous venons de le voir, la suprématie d'EDF subit malgré tout de plein fouet les efforts de la concurrence pour le détrôner. Les derniers chiffres du régulateur de l'énergie sont sans appel: en tout, c'est 1,12 million de clients qui ont quitté EDF durant l'année écoulée, soit plus de 100.000 par mois. C'est le double par rapport à 2016. Pour Jean Gaubert, «ceux qui changent le plus de fournisseur d'énergie sont les classes moyennes actives».



Original Article: http://www.lefigaro.fr/conso/2017/10/17/20010-20171017ARTFIG00227-50-des-francais-ignorent-encore-qu-ils-peuvent-changer-de-fournisseur-d-energie.php

Aucun commentaire

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté

Le procès de Salah Abdeslam en Belgique devrait être reporté LE FIGARO - Le Figaro - France : Toute l'actualité en France  /  Piquet, Ca...